BLACKED FRIDAY - 23% EN PLUS DES PROMOTIONS AVEC LE CODE (BLACK23)

L'Histoire et les Icônes qui ont façonné le Streetwear !

Les icônes de la mode streetwear à connaître

Le streetwear, cette mode urbaine dynamique, est bien plus qu'une simple tendance passagère. C'est une culture, un mouvement, un style de vie. À travers les années, plusieurs icônes et marques emblématiques ont sculpté son essence, allant des vêtements de rue basiques aux pièces d'éditions limitées qui font le bonheur des collectors. Voici une plongée au cœur de ce monde, où la culture hip-hop rencontre le style skateur, le tout bercé par les influenceurs mode de renommée mondiale.

 

Culture hip-hop et vêtements oversize 

Née dans les quartiers populaires des grandes villes américaines comme New York et Los Angeles, la culture hip-hop n'était pas seulement une musique ; c'était un mouvement, une expression, un mode de vie. Elle englobait la danse, la musique, l'art du graffiti et bien sûr, la mode. Au centre de cette expression vestimentaire se trouvait le choix délibéré des vêtements oversize. Mais pourquoi cette préférence pour les vêtements plus grands ?

D'abord, il y avait une question de confort et de liberté de mouvement, essentielle pour la danse hip-hop comme le breakdance. Mais au-delà de la fonctionnalité, il y avait une déclaration stylistique : une rupture avec les normes établies, une manière de revendiquer une identité propre et de se démarquer. Les artistes hip-hop, en particulier, ont joué un rôle crucial dans la popularisation de ce style.

De grands noms comme Notorious B.I.G, Tupac, ou encore Wu-Tang Clan ont non seulement dominé les ondes avec leur musique, mais ont également influencé toute une génération avec leur style vestimentaire. Portant fièrement des t-shirts amples, des jeans baggy et des sweats à capuche volumineux, ils ont créé une image qui est devenue synonyme de la culture hip-hop.

 

Le look underground et le graffiti

Le streetwear n'est pas simplement une mode, c'est une réponse, une réaction. Il représente un besoin d'expression chez ceux qui se sentent marginalisés ou ignorés par la société mainstream. Et c'est précisément ce sentiment qui donne naissance au look underground du streetwear.

L'underground, par définition, s'oppose au courant dominant. Il est synonyme de contre-culture et d'opposition. C'est dans cet esprit que le streetwear trouve son essence : une volonté de se distinguer, de se rebeller contre les normes établies et d'embrasser l'individualité.

Et quel meilleur moyen de représenter cette rébellion que le graffiti ? Né dans les rues des grandes métropoles, le graffiti est la voix de ceux qui n'en avaient pas. Sur les murs, les trains, les ponts, il criait des messages de protestation, d'amour, de colère ou simplement d'existence. Chaque œuvre est une empreinte, un témoignage d'une présence, d'un sentiment, d'une pensée.

La relation entre le streetwear et le graffiti est donc naturelle. Les deux sont des formes d'art issues de la rue, conçues par et pour ceux qui vivent la ville de manière brute et non filtrée. Les motifs de graffiti ont souvent été intégrés dans les designs des vêtements streetwear, transformant ainsi les porteurs en toiles mobiles d'expression urbaine.

 

Marques phares 

Le streetwear, bien plus qu'une simple tendance mode, est un mouvement culturel en soi. Sa montée en puissance est fortement liée à des marques pionnières qui ont su captiver les esprits et imposer leur vision audacieuse. Plongeons-nous au cœur de ces marques phares qui ont façonné – et continuent de modeler – l'identité même du streetwear.

Supreme : Cette marque new-yorkaise, fondée en 1994, est rapidement devenue le saint Graal pour les passionnés de streetwear. Ses sorties hebdomadaires, souvent en quantités limitées, génèrent des files d'attente interminables devant ses boutiques et une frénésie en ligne. Mais au-delà de sa stratégie d'exclusivité, ce qui distingue Supreme, ce sont ses collaborations mode audacieuses, souvent inattendues, avec des géants comme Louis Vuitton, Nike ou encore The North Face. Ces collaborations fusionnent la culture haute couture avec l'esprit rebelle du streetwear, créant ainsi des pièces iconiques.

Off-White : Créée par Virgil Abloh, un véritable prodige de la mode, Off-White s'est rapidement positionnée comme une marque mêlant le luxe à la culture street. Son logo reconnaissable, les rayures diagonales, a inondé les rues des métropoles du monde entier. Mais c'est surtout l'approche avant-gardiste de Virgil, combinant des éléments industriels, des citations et un design épuré, qui a redéfini les codes du luxe contemporain.

Bape (A Bathing Ape) : Fondée au Japon par Nigo, Bape s'est distinguée par ses motifs de camouflage colorés et ses collaborations avec des artistes, musiciens, et marques populaires. Ses fameux "Shark Hoodies", aux motifs de requin, sont devenus des pièces emblématiques, portées par des célébrités et des amateurs de streetwear du monde entier.

Stussy : Bien avant que le streetwear ne devienne un phénomène mondial, Shawn Stussy avait déjà jeté les bases du mouvement avec sa marque éponyme. Stussy a incorporé des éléments de la culture surf et skateur de la Californie des années 80, produisant des designs simples mais percutants qui continuent d'influencer le streetwear moderne.

Vetements : Sous la direction de Demna Gvasalia, Vetements a apporté une touche d'ironie et d'expérimentation au streetwear. Avec des pièces oversize, des logos détournés et des collaborations comme celle avec DHL, la marque a su se distinguer par son approche provocatrice et décalée.

Ces marques, chacune à sa manière, ont façonné l'identité du streetwear. Elles ont créé bien plus que des vêtements : des symboles, des déclarations d'intention, des mouvements. Leur impact sur la mode urbaine et la culture populaire est indéniable et continue d'inspirer de nouvelles générations de créateurs et de passionnés.

 

Les icônes 

Au-delà des marques, certaines personnes ont largement contribué à façonner ce monde. 

Nigo : Derrière le pseudonyme Nigo se cache Tomoaki Nagao, le génie créatif japonais à l'origine de Bape (A Bathing Ape). Sa passion pour la musique, la mode et la culture pop a été le terreau fertile pour la naissance de Bape. Avec ses designs audacieux et ses collaborations fructueuses, notamment avec Pharrell Williams, Nigo a su propulser le streetwear japonais sur le devant de la scène mondiale. Sa capacité à mélanger des éléments de la culture traditionnelle japonaise avec des tendances occidentales a créé un style distinctif qui influence encore aujourd'hui la mode urbaine.

Shawn Stussy : Si l'on parle de pionniers du streetwear, Shawn Stussy est incontestablement l'un des premiers noms qui viennent à l'esprit. Partant d'une petite entreprise de planches de surf en Californie, il a évolué vers la création de vêtements, intégrant des éléments de la culture surf et skateur. Sa signature manuscrite, qui est devenue le logo emblématique de la marque Stussy, est reconnaissable entre mille. Shawn Stussy a posé les fondations du streetwear, montrant que la mode peut naître dans la rue, au contact de la culture jeune.

Pharrell Williams : Musicien, producteur, designer, Pharrell est une force multiforme dans l'industrie du divertissement. Sa passion pour la mode s'est manifestée à travers de multiples collaborations, notamment avec des marques comme Adidas, Chanel, et bien sûr, Bape aux côtés de Nigo. Avec sa marque "Billionaire Boys Club", Pharrell a montré une vision du streetwear imprégnée de luxe. Son influence ne se limite pas aux vêtements. En tant que sneakerhead passionné, il a également collaboré sur plusieurs designs de sneakers, faisant le pont entre la musique, la mode et la culture sneaker.

 

Les sneakers, bien plus que des chaussures 

 

Pour les sneakerheads, chaque paire de baskets est bien plus qu'un simple accessoire de mode ou un objet de collection. À chaque fois qu'une nouvelle paire est dévoilée, c'est un chapitre supplémentaire qui s'ajoute à cette riche saga.

Prenons l'exemple des Yeezy, conçues par le célèbre artiste Kanye West. Plus qu'une simple chaussure, elles incarnent le mariage réussi entre le monde du hip-hop et celui de la mode de rue. Leur design avant-gardiste, combiné à une rareté soigneusement orchestrée, a fait d'elles des objets de désir, transformant chaque sortie en un événement majeur pour les aficionados.

Les collaborations, telles que celles orchestrées par Hypebeast, jouent un rôle pivot dans cette narration. Elles marquent la rencontre entre des univers parfois très distincts. Quand une marque de streetwear emblématique s'associe à une enseigne de luxe ou à un artiste renommé, cela donne naissance à des pièces uniques, véritables témoins d'une époque et de sa créativité bouillonnante.

La culture sneaker ne se limite pas à l'achat ou à la possession d'une paire de chaussures. C'est tout un écosystème composé de sorties anticipées, d'événements de lancement, de forums dédiés et de conventions. C'est une communauté soudée, animée par une passion commune, où chacun partage ses découvertes, ses coups de cœur et parfois même ses frustrations face à une paire échappée.

Influence asiatique

Impossible de parler de streetwear sans mentionner la mode de rue japonaise. Tokyo, avec ses styles éclectiques, a influencé et révolutionné le streetwear mondial. La mode de rue japonaise est un phénomène en soi, offrant une perspective singulière et innovante qui a laissé une empreinte indélébile sur le paysage mondial du streetwear.

Tokyo, la métropole bouillonnante et avant-gardiste, est souvent considérée comme l'épicentre de cette révolution stylistique. Les rues de quartiers comme Harajuku, Shibuya ou Akihabara sont comme des défilés de mode spontanés, où chaque passant semble afficher son style unique. Ces styles éclectiques, mélangeant vintage, haute couture, culture pop locale et influences occidentales, donnent une saveur unique à la mode de rue japonaise.

Mais ce n'est pas seulement la diversité des looks qui fait de Tokyo un pionnier du streetwear. C'est aussi la qualité et le souci du détail dans la confection. Les marques japonaises sont réputées pour leur artisanat, leur sens aigu de la qualité et leur capacité à repousser les limites du design. Que ce soit des textiles innovants, des coupes avant-gardistes ou des collaborations inattendues, le Japon a toujours été à la pointe de l'innovation.

 

Conclusion

Le streetwear, loin d'être un simple phénomène de mode, s'est érigé en tant que véritable courant culturel. Il est le miroir d'une génération qui s'exprime, qui revendique son identité et qui, à travers ses vêtements, raconte une histoire. Celle d'une jeunesse urbaine, audacieuse, qui défie les conventions et qui cherche sans cesse à repousser les limites de la créativité.

Derrière chaque paire de sneakers, chaque tee-shirt à logo ou chaque casquette, il y a une histoire, une émotion, un souvenir. Ces pièces ne sont pas simplement des articles de mode, elles sont le reflet d'une époque, d'un état d'esprit. Elles symbolisent l'effervescence d'une culture en constante évolution, influencée par la musique, l'art, le sport et même la politique.

Les marques et les icônes du streetwear n'ont pas simplement créé des vêtements, elles ont lancé des mouvements. Elles ont donné une voix à ceux qui ne se reconnaissaient pas dans la mode traditionnelle. Elles ont offert une plateforme d'expression à ceux qui voulaient se distinguer, affirmer leur individualité.

Si vous êtes un passionné de sneakers, vous comprendrez l'émotion qui vous envahit lorsque vous mettez la main sur cette paire tant convoitée. Si vous êtes un novice en streetwear, vous découvrirez bientôt la richesse et la diversité de cette culture. Car le streetwear, avec sa multiplicité de styles, de couleurs et d'influences, invite à la découverte, à l'expérimentation.


×